Une ville pour un grand musée de la mer et de la marine

Bordeaux, pont de pierre

S’il est une ville entre toutes, en France et dans le monde, qui soit légitime pour accueillir un grand Musée consacré à la mer et à la marine, on ne peut douter que ce soit Bordeaux.

En 1789, le port de Bordeaux est le deuxième du monde, juste derrière Londres, et pendant près de deux siècles il restera l’une des plus prestigieuses escales maritimes de la planète. Les plus importantes routes commerciales ouvertes par la navigation sur tous les océans aboutissent à ce port qui fait de Bordeaux, pour toute l’Europe, la porte d’entrée des produits d’outre-mer les plus convoités comme le café, le cacao, le sucre, le coton, l’indigo … Il est aussi le point de départ pour d’historiques expéditions maritimes à l’exemple de celle de la Victoire, la frégate à bord de laquelle Lafayette allait apporter en 1777 le concours de la France à la guerre d’indépendance américaine. Et ce que l’on a sans doute le plus oublié, c’est l’importance qu’a eue Bordeaux dans l’histoire de la construction navale : en 1913, les chantiers de la Gironde lançaient le mythique cinq mâts France II, le plus grand voilier du monde.

Hermione:Franc II

Certes, on ne peut nier que le vin a porté la réputation de Bordeaux aux quatre coins de la planète, mais ce qui a fait la ville, ce qui l’a conçue, construite et développée au cours des siècles, c’est assurément sa vocation portuaire et sa grande aventure maritime.

Au III° siècle siècle avant Jésus-Christ, les Bituriges Vivisques, la puissante tribu gauloise qui avait mis la main sur tout le commerce de l’étain depuis Bourges, sont venus développer un port à l’emplacement du bordeaux actuel pour contrôler le trafic de l’étain venu de Bretagne (l’actuel Grande Bretagne).

2300 ans plus tard, dans la deuxième moitié du XX° siècle, Bordeaux voit s’éteindre son port dans la ville, et celle-ci sombre dans une profonde déshérence de sens et d’identité : en perdant le lien actif deux fois millénaire avec ses origines, Bordeaux perdait du même coup son cap et la ligne d’horizon de sa présence symbolique et réelle dans le prochain millénaire.

port de bordeaux histoire

Au lendemain de la guerre, un Musée de la Marine avait été créé à Bordeaux, mais sa fermeture dans les années 60 rendait une fois encore la ville orpheline de son illustre passé maritime.   

En s’installant à Bordeaux, le Musée de la Mer et de la Marine vient ainsi reprendre le fil de ce lien avec ses origines et son sens fondateur. Il vient permettre à la ville, à l’aube du XXI° siècle, de se réapproprier son histoire, non seulement pour en réactiver la mémoire, mais aussi pour en projeter

les forces motrices et inspiratrices sur les horizons du monde contemporain.

On peut donc affirmer que c’est toute l’histoire maritime de Bordeaux qui accueille le Musée de la Mer et de la Marine …mais en même temps, ce Musée vient projeter à Bordeaux l’histoire universelle de la mer et de la marine dans tous les temps et sur toutes les mers du monde.

Une grande fenêtre ouverte à la fois sur l’histoire et sur l’avenir, sur cet immense passé de la mer et sur le prodigieux océan du futur : c’est ce rôle que Bordeaux doit tenir dans la création du Musée de la Mer et de la Marine.